HORAIRES
Lundi au vendredi
8h00 – 12h00
13h30 – 17h30
(vendredi 16h30)


Classification SMR

Selon leurs expositions, les salariés sont l'objet d'une Surveillance Médicale Simple ou Renforcée.

La périodicité des visites médicales ne dépend plus seulement du type de surveillance mais également du type de risques auxquels les travailleurs sont exposés.

Surveillance Médicale renforcée

Pour les salariés exposés aux risques décrits ci-dessous, la périodicité des examens médicaux est fixée à 24 mois maximum

  • Les travailleurs âgés de moins de 18 ans,
  • Les femmes enceintes,
  • Les salariés exposés.

           
                - Aux CMR de catégorie 1 et 2, dont poussières arsenicales, silice en mines et carrières
                - A l'amiante,
                - Aux rayonnements ionisants,
                - Au plomb dans les conditions prévues à l'article R. 4412-160,
                - Au risque hyperbare,
                - Au bruit dans les conditions prévues au 2ème alinéa de l'article R. 4434-7,
                - Aux vibrations  les conditions prévues à l'article R.4443-2,  
                - Aux agents biologiques des groupes 3 et 4,
                - Aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction des catégories 1 et 2.

 

Surveillance Médicale Renforcée :  
Les salariés  exposés aux risques décrits ci-dessous, la périodicité des examens médicaux reste fixée à 12 mois

  • Salariés exposés aux agents ionisants: 
              Salariés en catégorie A exposés à une dose annuelle supérieure à 6 millisievert.
     


Surveillance Médicale Renforcée :   
Les salariés exposés aux risques décrits ci-dessous, la périodicité desexamens médicaux reste fixée à 6 mois

  • Les travailleurs de nuit  qui effectuent:

                - Au moins 2 fois par semaine, au moins 3h de travail entre 21h et 6h
                - Au moins 270h par an entre 21h et 6h 

Pour les salariés soumis à une Surveillance Médicale Renforcée : plusieurs visites et des examens particuliers peuvent être nécessaires.

Le médecin du travail juge de la nature et de la fréquence des examens que comporte la Surveillance Médicale Renforcée

La responsabilité du classement des salariés en Surveillance Médicale Renforcée revient à l'employeurIl adresse chaque année, au service de santé au travail une déclaration portant sur le nombre, la catégorie des salariés à surveiller et les risques professionnels auxquels ils sont exposés.